Organiser ma démarche environnementale

L’écoconception peut être mise en œuvre par deux approches complémentaires :

  • l’amélioration continue par l’intégration, dans son système de management de l’environnement, des impacts sur l’ensemble du cycle de vie (de l’amont à l’aval) ;
  • le développement de nouveaux produits ou services écoconçu intégrant des critères environnementaux dès la phase de conception.

Que vous ayez déjà écoconçu ou que cette notion vous soit complètement inconnue, l’ADEME souhaite accompagner toutes les entreprises qui veulent s’engager dans cette démarche.

Comment écoconcevoir ?

Selon sa taille, son activité et son degré de maitrise de la conception de ses produits ou services, il existe des outils très variés à disposition des entreprises leur permettent d’écoconcevoir. Certains sont qualitatifs et directement accessibles d’autre plus complexes tels que l’Analyse de cycle de vie (ACV).

Les démarches d’écoconception peuvent ensuite être valorisées de différentes façons : label, affichage environnemental…

Les ressources

En région Normandie, plusieurs ressources sont à disposition :

  1. le système d’aide à la décision de l’ADEME en matière d’écoconception s’articule autour de trois niveaux (consultables sur le site Diagademe) :
    • le prédiagnostic : étude pour aider l’entreprise à identifier l’opportunité d’initier un projet d’écoconception, à le cadrer, voire à identifier les premières préconisations d’amélioration environnementale sur un ou plusieurs de ses produits ;
    • le diagnostic : étude pour accompagner l’entreprise dans une première expérimentation de l’amélioration de la performance environnementale d’un ou plusieurs de ses produits ;
    • l’étude de projet : étude pour accompagner l’entreprise dans sa stratégie globale d’amélioration de la performance environnementale de ses produits et d’éco-innovation.
  2. Pierre BENASSI, chargé de mission écoconception au sein de l’AD Normandie pourra vous accompagner dans les étapes suivantes :
    • étape 1 : le premier conseil ;
    • étape 2 : un pré diagnostic éco conception dont l’objectif est de faire le point sur la stratégie et les potentiels de l’entreprise en termes d’éco conception afin d’identifier des besoins précis pouvant aboutir à des préconisations d’action ;
    • étape 3 : un accompagnement structuré afin d’identifier des outils et les partenaires appropriés et/ou les financements adaptés.
  3. L’ADEME intervient également auprès des entreprises en proposant des opérations collectives.

Opération collective en cours à la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) Normandie : « Cycle de vie et ISO 14001 »

« La norme ISO 14001 a été révisée et une nouvelle version a été publiée en octobre 2015. Parmi les évolutions, elle invite à évaluer l’importance des aspects environnementaux clés sur le cycle de vie et l’ensemble de la chaine de valeur de l’activité. En effet, l’entreprise doit se préoccuper des aspects environnementaux significatifs de l’amont à l’aval, quand cela est réalisable.

Dans ce contexte, la CCI Normandie, l’ADEME Normandie, la Région Normandie, l’Agence de développement de la Normandie et l’IUT d’Alençon proposent un dispositif permettant d’accompagner 10 entreprises de la Région pour qu’elles intègrent cette nouvelle exigence de la norme. »

10 entreprises normandes ont été sélectionnées pour participer à cette action à l’issue de laquelle un guide des bonnes pratiques d’intégration des exigences cycle de vie sera publié par le pôle écoconception.

Témoignage d’une entreprise normande : ACOME, une stratégie globale

Titre image

Câble pour les data centers

« La démarche d’écoconception permet à ACOME d’innover, de remettre en cause certains modes de fonctionnement et de renforcer son positionnement sur ses marchés. Notre nouveau câble pour les Data Centers écoconçu, dont le diamètre extérieur est plus petit que celui d’un câble traditionnel, permet une amélioration de 31 % à 41 % sur les impacts environnementaux. Les dimensions réduites offrent aussi de nombreux avantages : coûts d’installation moins importants, optimisation de l’espace dans les chemins de câblage, simplicité de mise en œuvre. »

ACOME M. Jean-Claude Da Rocha, Responsable marketing, produit et service

Quelques documents de référence