Agir pour une agriculture durable

Méthanisation, optimisation des pratiques, maîtrise de l’énergie : pour allier rentabilité économique et problématiques environnementales.

Sommaire du dossier

Optimiser mes pratiques

L’ADEME travaille avec les différents acteurs sur :

  • la gestion des intrants et de l’énergie ;
  • la limitation des impacts sur la qualité de l’air (méthanisation des effluents d’élevage…) ;
  • la maîtrise des émissions de polluants dans l’eau et le sol ;
  • l’alimentation durable des vaches, en cherchant des bénéfices écologiques (par exemple, pour la filière lait, développement du séchage solaire des fourrage et développement de la filière « lait de foin »).

L’agriculture périurbaine se développe, ainsi que les circuits courts pour une alimentation durable et les collectivités en transition énergétique et écologique s’intéressent aux agriculteurs de leurs territoires ruraux pour travailler sur les bilans carbone.

L’ADEME a mis en place des aides aux études sur la Région (études techniques, économiques satisfaisantes ; par exemple, sur le retour à l’herbe pour les éleveurs, sur les couverts végétaux…) et des aides aux investissements. Elle développe l’utilisation de ses outils (Climagri, Diaterre…). L’ADEME a lancé un appel à projets « AGR’AIR » sur la qualité de l’air (émissions méthane, gaz à effet de serre) et 2 collectifs d’agriculteurs normands ont été retenus sur les 10 au niveau national.