Mettre en œuvre une démarche énergie-climat

Des approches multiples

Ces dernières années, des approches spécifiques ont été mises en œuvre pour accompagner les collectivités :

Une approche innovante : les territoires 100 % énergies renouvelables

En juillet 2017, afin d’accompagner les territoires vers la transition énergétique, la Région et l’ADEME ont lancé l’Appel à manifestation d’intérêt « Territoire 100 % énergies renouvelables ». 10 collectivités lauréates ont été révélées le 14 février 2018.

10 lauréats pour une stratégie locale novatrice

L’objectif est d’accompagner des territoires prêts à s’engager dans une démarche de sobriété énergétique dans les domaines du bâtiment, du tertiaire, de l’industrie, de l’agriculture, des transports et de production d’énergies renouvelables à partir de ressources locales. Les habitants, les élus et les acteurs économiques s’impliqueraient ensemble dans une gestion et une valorisation durable des ressources et, plus largement, favoriseraient un développement économique local, dynamique, à faibles émissions de gaz à effet de serre et économe en matières premières.

Un accompagnement concret de la part de la Région et de l’ADEME

La Région et l’ADEME apporteront un appui technique et une aide à l’ingénierie globale. Le dispositif favorisera l’accès à des formations, permettra un accompagnement privilégié et ouvrira l’accès au réseau des territoires en transition énergétique. Les territoires engagés pourront ensuite bénéficier de subventions régionales. L’ADEME propose un accompagnement modulé (aide technique et/ou financement) selon que l’Établissement public de coopération intercommunale (EPCI) démarre, déploie ou recherche l’excellence dans sa transition énergétique.

En résumé, les objectifs à atteindre :

  • réduire de 50 % la consommation énergétique à horizon 2040 ;
  • porter à 32 % (16 % actuellement) la part des énergies renouvelables dans la consommation énergétique en 2030.

La démarche Cit'ergie

 

0

Légende de l’image

Cit'ergie est le dispositif destiné aux communes et intercommunalités qui s’engagent dans une amélioration continue de leur politique énergie durable en cohérence avec des objectifs climatiques ambitieux.

Un label en 3 niveaux récompense pour 4 ans le processus de management de la qualité de la politique énergétique et climatique de la collectivité. La Direction régionale de l’ADEME les soutient dans leur démarche.

En Normandie, plusieurs collectivités ont obtenu un niveau de labellisation :

  • niveau CAP Cit’ergie :
    • Communauté d’agglomération Caux Vallée de Seine,
    • Communauté d’agglomération havraise,
    • Communauté d’agglomération Seine-Eure,
    • Communauté urbaine d’Alençon,
    • Communauté urbaine de Caen la Mer,
    • Commune d’Alençon ;
  • niveau Cit’ergie :
    • Métropole de Rouen Normandie,
    • Commune de Caen,
    • Commune de Malaunay,
    • Commune de Petit-Quevilly,
    • Commune de Rouen,
    • Commune de Vire Normandie.

Consultez des témoignages de collectivités labellisées Cit'ergie

Témoignage vidéo

Argentan Intercom au cœur de la transition énergétique : de la sobriété à la résilience

Depuis 2015, Argentan Intercom s’est engagée avec l’ADEME dans une politique de transition énergétique. Les schémas directeurs sont en appui de la stratégie de transition énergétique. Grâce à l’ADEME et aux aides de l’État pour les « Territoires à énergie positive et pour la croissance verte », une nouvelle politique d’éclairage public a été mise en place. « La sobriété : consommer au plus juste, là où c’est nécessaire, au moment où c’est nécessaire ».

Plusieurs programmes d’action ont été engagés par Argentan Intercom et des acteurs privés. 400 m² de panneaux solaires sur une station d’épuration ; projet privé de méthanisation dont le gaz produit sera injecté dans le réseau de l’Intercom. D’ici 2021, les énergies renouvelables programmées représenteront près de 25 % de la consommation du territoire. Au cœur d’Argentan, construction d’un pôle santé qui produira autant d’énergie qu’il en consomme. Désormais, l’objectif de résilience consiste à préparer et adapter le territoire aux changements futurs.

Cherbourg-en-Cotentin : construction d’une politique patrimoniale de maîtrise de l’énergie

En 2008, accompagnée par l’ADEME, la ville d’Equeurdreville-Hainneville embauche un économe de flux, dans le but d’étudier sa consommation énergétique.

En 2015, la nouvelle ville de Cherbourg-en-Cotentin est créée. La politique de maîtrise de l’énergie se développe alors sur tout le territoire. Une vase démarche de gestion patrimoniale a été engagée : école (chaufferie bois, isolation extérieure, éclairage), centre aquatique (récupération chaleur), salle polyvalente (rénovation BBC), logiciel de géolocalisation des consommations énergétiques, labellisation Cap Cit’ergie en 2019.

La Métropole Rouen Normandie mobilise tous ses maires pour le climat

En 2017, dans le cadre de son Plan climat air énergie territorial (PCAET), la Métropole Rouen Normandie s’est engagée avec l’ADEME dans une démarche de COP 21 locale.

Afin de démultiplier les actions des communes, la Métropole Rouen Normandie nomme Guillaume Coutey, le maire de Malaunay, « ambassadeur COP 21 » pour aller à la rencontre des 70 autres maires. Sa mission : créer une dynamique collective avec les autres communes en matière de transition écologique.
En s’engageant dans la réduction de la consommation d’énergie de l’éclairage public, 270 000 € ont été économisés en 1 an à l’échelle de la Métropole Rouen Normandie.

À l’issue de ces rencontres, en plus des 3 communes déjà labellisées, 11 communes, dont Elbeuf, se sont engagées dans la démarche Cit’ergie. Une mutualisation qui facilitera leur démarche de labellisation.

Démarches territoriales de la Communauté urbaine d’Alençon

La Communauté urbaine d’Alençon a été soutenue par l’ADEME Normandie pour ses différentes démarches territoriales (Citergie, Territoire à énergie positive pour la croissance verte [TEPCV], territoires Zéro déchet zéro gaspillage [ZDZG]…). Quelles actions mises en place ? Quel accompagnement de l’ADEME ? À recommander aux autres collectivités ? Témoignage de Bertrand Robert, maire adjoint et conseiller communautaire.

► Consultez les autres retours d’expérience